La penderie

La robe Frida de Wear Lemonade

Robe Frida de Wear Lemonade

Le robe Frida est vraiment le modèle iconique de Wear Lemonade. Les lignes sont simples mais c’est ce qui la rend hautement personnalisable. Il suffit de taper #robefrida sur Instagram pour découvrir toutes les versions et les détournements des couturières inspirées par le modèle ! La sortie du hors-série Modes et Travaux consacré à Wear Lemonade a été l’occasion parfaite d’acquérir le patron version papier à un super prix. Oui, la procrastination/remise éternelle au lendemain paye, parfois 😉 Pour celles qui ont une imprimante, le patron PDF est à télécharger gratuitement ici et il y a une vidéo sew along en prime dans l’article !

Robe Frida dans le Mode et Travaux Wear Lemonade

Pour la première version, j’ai souhaité faire assez simple pour tester le patron, avec un coton fluide bleu imitation chambray.

Robe Frida de Wear Lemonade

Le résultat est top et correspond bien aux photos que l’on peut voir sur les blogs, mais pour y arriver, j’ai dû composer. Les pièces s’emboitent bien et les explications du magazine sont très claires. Cependant en suivant les instructions à la lettre, je me suis rendue compte qu’il manquait quelques étapes pour des finitions parfaites. Une fois la robe enfilée, après quelques minutes sur moi et l’effet du repassage évanoui, la parementure du col sortait sans cesse et les poches ne tenaient plus en place. Je vous partage mes ajouts pour une Frida qui garde un joli maintien tout au long de la journée.

Dos de la robe Frida

Pour la version col bateau, la parmenture a la bougeotte et a tendance à sortir du col. Une fois cousue au corsage, je l’ai fixée sur la valeur de couture avec une sous-piqure. Vous trouverez d’ailleurs un super tuto en vidéo sur le blog de Sophie Blossom.

Sous-piqure des poches de la robe

Idem pour les poches ! J’ai initialement suivi les instructions du magazine mais le résultat ne me convenait pas. J’ai donc décousu (snif) tout le bas de la robe pour faire une piqure tout le long de l’ouverture de la poche, à l’intérieur, pour les fixer à la marge de couture.

Résultat de la sous-piqure sur une poche de jupe

J’ai également arrêté la piqure des poches au pan de jupe en laissant 1 cm au bord. Cela permet une reprise de piqure plus nette lors de l’assemblage des deux pans avec les poches. Depuis, elles se tiennent bien plaquées.

Arrêt de la couture poche

Enfin, comme je suis une angoissée du vêtement qui s’effiloche, j’ai surjeté beaucoup plus de pièces que ce qui est indiqué dans les explications. Tout à vrai dire… Moi, une maniaque de la surjeteuse ? Oui, je l’avoue.

Au final, je suis très contente d’avoir ma première Frida. La prochaine sera plus fun et peut-être avec une modification du patron pour réduire la largeur de l’encolure. Affaire à suivre…

Vous aimerez également

Article précédent
Article suivant

Laisser un commentaire